/

Polytechnic at T. Sindalacherry


Construction d’une école polytechnique pour garçons et filles à Theni. 

Contexte du Projet

Dans les villages visés par le projet, les jeunes adultes des deux sexes n’ont guère de possibilités de trouver un emploi car ils n’ont pas été formés à disposer de compétences et sont donc livrés à la pauvreté, au chômage et autres fléaux sociaux. Le gouvernement ne fait aucun effort pour contribuer à des programmes de formation innovants/non classiques pour les jeunes des deux sexes dans la région.

Les jeunes filles d’origine rurale sont souvent la proie de harcèlement sexuel à leur poste de travail, que ce soit aux travaux des champs, lorsqu’elles soignent les animaux ou collectent de la nourriture pour le bétail ou du bois à brûler.

Ce projet prévoit de créer un Centre alternatif polytechnique afin d’améliorer le niveau de vie et les chances professionnelles des jeunes gens de Sindalacherry et des villages environnants du District de Theni.

Les compétences à acquérir sont conçues pour de jeunes adultes des deux sexes qui ne peuvent se permettre de poursuivre leur éducation au-delà de la fin du secondaire. C’est le cas d’un grand nombre de jeunes des deux sexes, pour des motifs économiques. Si ces jeunes reçoivent une formation, notamment informatique, cela leur assurera un avenir moins sombre.

Ce projet aidera les parents à orienter leurs enfants vers une formation assurant des compétences, et qui leur permettra de bénéficier d’un revenu additionnel afin de nourrir leurs familles.

Découvrez le projet en images!

Problèmes à résoudre

Ces jeunes adultes des deux sexes sont pauvres et donc privés du privilège d’une dignité humaine. Ils appartiennent à la catégorie des petits exploitants agricoles et de ceux qui sont marginaux, ainsi qu’à celle des ouvriers agricoles sans terre. Les femmes dépendent exclusivement du travail agricole. Comme les travaux des champs sont saisonniers, elles ne peuvent espérer un emploi régulier tout au long de l’année.

Il est donc réellement nécessaire et justifié de créer des activités en faveur des jeunes adultes pauvres des deux sexes, dans le cadre de programmes d’auto-emploi, pour améliorer leur statut social. Ce projet combattra le chômage et le manque de personnel formé.

Solution suggérée

Grâce à une formation orientée vers l’acquisition de compétences capitalisables les jeunes adultes pauvres des deux sexes obtiendront un emploi (et deviendront employeurs) et bénéficieront d’un revenu qui améliorera leur position dans la communauté. Ces jeunes femmes emploieront des hommes, acquerront donc un rôle plus égalitaire au sein de leur famille et un statut plus élevé vis-à-vis des hommes dans leurs communautés.

Ce projet renforce l’influence sociale des jeunes adultes des deux sexes des groupes défavorisés du District de Theni en leur fournissant des compétences alternatives visant l’employabilité, dans les domaines électriques, électronique, communication, informatique, civil et mécanique, qui leur permet une autonomie durable.

Début des travaux Mai 2010.